Prototype d’un camion frigorifique pour livraison courte. Le groupe frigorifique est alimenté par un moteur électrique. Les panneaux photovoltaïques réduisent la consommation d’énergie primaire et prolongent l’autonomie du groupe frigorifique.

Prototype d’un système CO2 à réfrigérant naturel en cours de test à l’Institut technologique de la construction – Conseil national de la recherche (Italie).

Schéma du groupe frigorifique au CO2 utilisant un éjecteur biphasique pour récupérer le travail de détente et un évaporateur auxiliaire pour améliorer les performances du cycle.

Livraison de produits frais et verts

Lieu:
Italie du Nord


Catégorie d’aliments :

Viande, poisson, fruits et légumes, produits laitiers

Application :
Transport


Principal maillon de la chaîne :

Transport

Impact :
Réduction des émissions de GES : 6 000 tonnes d’équivalent CO2 par an, provenant des carburants fossiles des moteurs et des émissions directes de réfrigérants HFC.

Le transport est l’un des maillons les plus critiques de la chaîne d’approvisionnement, intervenant à de nombreuses étapes.

La pertinence du transport à courte distance et de la livraison à domicile a augmenté au cours des derniers mois en raison de la pandémie de COVID et la livraison à domicile s’est répandue dans les zones où les achats traditionnels étaient encore le moyen prédominant.

Néanmoins, ce secteur doit faire face à de nombreux problèmes clés tels que la pollution et les émissions sonores dans les centres-villes et les effets causés par les fuites de réfrigérants.

Le démonstrateur “Fresh and Green Delivery” intégrera des fluides frigorigènes naturels et tirera parti de l’énergie solaire pour minimiser les émissions de GES. D’un côté, l’utilisation d’un fluide frigorigène naturel permettra d’éviter les émissions liées au cycle de vie des fluides frigorigènes synthétiques. L’unité de réfrigération au CO2 comprendra des solutions avancées pour augmenter les performances globales du système, en réduisant la demande d’énergie pour conserver les aliments transportés. D’autre part, l’intégration de panneaux photovoltaïques sur le toit réduira davantage la consommation d’énergie primaire du système grâce à l’électricité produite pendant la journée.

Une intégration de ce système avec des camions hybrides ou électriques rechargeables réduira davantage l’impact environnemental en termes d’émissions et de bruit localisés.

 

CONTACT PRINCIPAL

Antonio Rossetti : antonio.rossetti@itc.cnr.it